Aperçu historique

Les groupes organisés de Fédéralistes canadiens ont vu le jour à la fin de la Seconde Guerre mondiale, soit  à peu près en même temps que les groupes fédéralistes d’autres pays.  Ce conflit a laissé l’Europe dévastée, tandis que se révélait l’horreur de l’Holocauste et que la bombe atomique, qui avait eu pour premières victimes les populations de Hiroshima et de Nagasaki, menaçait l’humanité entière. Les Fédéralistes du monde  comprenaient les contraintes structurelles de l’Organisation des Nations Unies et le pressant besoin de créer des institutions démocratiques mondiales capables d’établir et de faire respecter le droit international.

En 1951, cinq groupes fédéralistes indépendants de Montréal, Ottawa, Toronto, Winnipeg et Saskatoon se sont réunis pour approuver une constitution nationale et créer les Fédéralistes mondiaux du Canada. L’organisme devait recevoir ses lettres patentes officielles du Gouvernement du Canada en 1965.  Une organisation sœur, la Fondation fédéraliste mondiale, organisme de charité enregistré auprès de l’ARC, fut créée en 1986.

Malgré les frustrations dues à la Guerre froide, les Fédéralistes mondiaux du Canada (maintenant appelé le Mouvement fédéraliste mondial – Canada) ont continué de militer en faveur d’améliorations graduelles de la manière dont la société humaine se gouverne à l’échelle mondiale.

Deux décennies après la fin de la guerre froide, la valeur d’une gouvernance mondiale démocratique et responsable  est plus évidente que jamais. Nos vies personnelles se sont en effet intégrées dans celle d’une communauté mondiale émergente, tandis que les tendances, les conditions et les structures nous rattachent entre nous et avec la Terre. Le citoyen dit, en tant que partie prenante dans les affaires mondiales, jouir de droits démocratiques sur les décisions qui touchent la communauté mondiale.
 
Pour en savoir davantage, on peut consulter les documents suivants. À noter qu’ils ne sont disponibles qu’en anglais et qu’ils sont volumineux et illustrés, ce qui pourrait en ralentir le téléchargement. On peut cependant en obtenir des copies papier sur demande.

 

A Vision of the World: A Short History of World Federalist History (Rik Panganiban et Barbara Walker)

« Ce que nous avons voulu réaliser, ce n’est pas une histoire exhaustive du Mouvement, travail herculéen qui prendrait plusieurs volumes et qui a été accompli par d’autres spécialistes. Notre brochure n’est pas, non plus, un manuel d’initiation au dogme du fédéralisme mondial. Les opinions exprimées ici sont celles des auteurs et ne se proposent pas de représenter une politique fédéraliste mondiale. Nous avons plutôt amassé une collection des meilleures idées et des plus brillantes réalisations des Fédéralistes mondiaux qui ont marqué les cinquante ans de notre histoire. »

 

 

 

 

 

 

The World Federalists of Canada: Their Contribution to Social Thought and Change,
The Early Years 1945-1962 (Paul Dilse)

 

Extrait de la préface : « Ce qui était au départ une brève histoire de la section Toronto est devenu une histoire exhaustive des Fédéralistes mondiaux au Canada : des premières tentatives de création d’une organisation nationale 1945 à la réalisation, en 1962, d’une organisation nationale cohérente qui va toujours croissant.
… Je me rappelle ma toute première impulsion en faveur du projet. J’étais persuadé qu’une telle histoire méritait d’être racontée aux fédéralistes mondiaux d’aujourd’hui, à nos amis des mouvements en faveur de la paix, du développement et de l’environnement et aux Canadiens intéressés par leur histoire. J’ai été encouragé, tout au long de mon parcours, par les touchantes histoires personnelles des premiers fédéralistes du Canada et par leur correspondance enthousiaste. »

 

 

 

 

Arrière