2021 responses from the Bloc Québécois

1) How should Canada support United Nations peacekeeping?

Nous voulons augmenter la participation du Canada aux missions de paix. L’échec de
l’intervention de l’OTAN en Afghanistan nous démontre à quel point nos militaires ont payé un
lourd prix, en plus de monopoliser notre attention et capacité d’intervention entre 2001 et 2014,
pour peu de résultats. Il faut favoriser les missions de paix de l’ONU, sans pour autant revenir
aux interventions des années 1990 où nos militaires voyaient les pires atrocités sans avoir le
droit d’intervenir. Il faut que nos militaires aient toujours des règles d’engagement leur
permettant d’utiliser la force appropriée pour sauver la vie de civils innocents.

Le Canada peut augmenter sa participation dans ses champs d’expertise. En tant que pays
industrialisé, le Canada a des capacités techniques que plusieurs autres n’ont pas, notamment
en matière de capacités aériennes et navales. Il peut contribuer davantage pour acheminer des
vivres ou aider à l’effort logistique.

Nous croyons que l’objectif du nombre de personnel n’est pas aussi important que de fournir les
bonnes ressources là où il y a un manque. Un nombre élevé de personnel est également
difficile à soutenir à long terme étant donné la pression que ceci met sur nos troupes. Nous
croyons donc qu’un nombre de personnel oscillant entre 250 et 1000 peut être réaliste.
Nous appuierions n’importe quelle mission de l’ONU si elle permet de venir en aide à des
populations dans le besoin.


2) Global Climate Change: What should be Canada’s International Commitments?

Nous prônons la carboneutralité en 2050. Le Bloc Québécois a proposé dans le cadre de l’étude
sur le projet de loi C-12 du gouvernement que le Canada soit au moins aussi ambitieux que le
Québec en adoptant la cible de 37,5% sous les niveaux de 1990 à l’horizon de 2030. Cela
représente, avec l’année de référence 2005, une réduction d’environ 51,48%.


3) Nuclear disarmament: Which measures intended to promote the realization of a world
without nuclear weapons should Canada support?

Le Bloc Québécois a appuyé le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires, mais nous
réalisons qu’il s’agit d’un idéal et qu’un appui du Canada serait – au mieux – symbolique étant
donné que le Canada ne possède pas d’armes nucléaires. De manière plus réaliste, il faut viser
la non-prolifération des armes nucléaires et la réduction du nombre d’ogives. La course à
l’armement nucléaire – amorcée notamment par Donald Trump – est préoccupante. La menace
nucléaire est de plus en plus omniprésente – alors que de nombreux groupes terroristes tentent
d’acquérir ces armes. De nombreux pays protègent et entreposent mal leur stock ou leurs
déchets nucléaires, augmentant le risque d’une attaque terroriste à l’arme nucléaire ou à la
bombe radiologique. Le Canada doit exhorter les autres pays à collaborer pour diminuer leurs
stocks et prôner une meilleure gestion des déchets nucléaires.


4) What can Canada do to strengthen the United Nations?

Il faut accroître l’aide humanitaire à 0,7% du Produit national brut – alors qu’il est présentement
à moins de 0,3%. Il faut que le Canada soutienne les différents organismes de l’ONU comme
l’Organisation mondiale de la Santé et le Programme alimentaire mondial.

Il faut aussi réformer l’ONU pour qu’elle ait l’obligation d’intervenir pour faire cesser les
génocides et autres violations graves des droits de la personne. Le Canada doit proposer une
réforme en profondeur du Conseil de sécurité de l’ONU. Sans aucun doute les 5 membres
permanents risquent de s’y opposer, mais les nombreux blocages partisans par les membres
permanents accentuent les souffrances de nombreuses populations civiles.

Follow us on Facebook

Follow us on Instagram